[TRIBUNES] 103 jours d’importations, c’est trop peu, estime Ezzeddine Saïdane

Dans chaque pays, les réserves de change sont évaluées en nombre de jours d’importations. En outre, les réserves de change sont considérées comme une sorte de garantie pour la valeur de la monnaie nationale et comme un indicateur important de la capacité d’un pays à honorer sa dette extérieure.

Au 02 novembre 2022 les réserves de change de la Tunisie étaient évaluées à l’équivalent de 103 jours d’importations. Ce niveau est probablement surestimé, et il devrait par conséquent être corrigé à la baisse comme suit:

– en en déduisant la valeur (exprimée en nombre de jours d’importations) des factures impayées des entreprises publiques envers leurs fournisseurs étrangers;

– en en déduisant la valeur des factures impayées de gaz algérien;

– en actualisant la valeur d’un jour d’importation. En effet la Banque centrale évalue le jour d’importations sur la base de la valeur moyenne d’un jour d’importations durant les douze derniers mois. Mais les prix sur le marché mondial ont connu des augmentations exceptionnelles qui justifient (si l’on veut être prudent) une mise à jour de la valeur d’un jour d’importations sur la base de la moyenne des trois derniers mois par exemple (au lieu des douze derniers mois);

– en en déduisant la valeur des crédits en devises accordés par les banques locales à l’État tunisien. De tels crédits n’auraient jamais dû être mis en place. Et ces devises ne devraient donc pas être décomptées parmi les réserves de change du pays.

Moyennant ces (nombreux) ajustements à la baisse les réserves de change de notre pays seraient plus proches de la ligne rouge de 90 jours d’importation, voire bien en deçà.

Pourquoi le niveau de 90 jours d’importation est-il considéré comme une ligne rouge ? Deux raisons essentielles :

1- tout pays a en général besoin de l’équivalent de 90 jours d’importations pour couvrir ses besoins essentiels en importations de médicaments, produits alimentaires de base et carburants. Par conséquent un pays dont les réserves de change passent en dessous de la ligne rouge de 90 jours est un pays qui peut manquer de médicaments, de produits alimentaires de base ou de carburants;

2- un pays dont les réserves de change se rapprochent du niveau de 90 jours d’importations, ou passent en dessous est considéré par ses créanciers comme étant en difficultés et probablement incapable de continuer à rembourser normalement ses dettes extérieures !

Parfaite analyse, Mais alors monsieur l’expert, expliquez-nous comment font nos amis turcs avec une inflation de près de 86% en octobre sur un an (Inflation dans le monde  : La Turquie bat tous les records)




Lien Source