Ouverture des candidatures pour les aides à la production cinématographique au titre de l’année 2022

Le ministère des Affaires Culturelles a annoncé l’ouverture des candidatures pour les aides du Fonds d’encouragement à la production cinématographique au titre de l’année 2022.

Le dernier pour le dépôt des candidatures a été fixé au 27 septembre prochain. Les subventions du Fonds sont accordées aux projets cinématographiques dans les domaines de l’écriture, de la production et de la finition.

Tous les détails, les conditions de participation et les procédures sont visibles sur le site du ministère. Parmi les conditions exigées, la carte professionnelle est obligatoire pour chaque réalisateur d’un projet de film long-métrage.

D’après le rapport final de la Commission d’aide à la production cinématographique au titre de l’année 2021, une sélection de 28 projets de films (fiction et documentaires) a été retenue. Pour cette session, une enveloppe de 5 millions de dinars a été allouée par l’Etat.

Le comité de sélection avait également préconisé une augmentation des aides annuelles publiques d’aide à la production cinématographiques en vue de répondre aux besoins financiers grandissants des professionnels et promouvoir le cinéma national, sur la double scène nationale et internationale.

Selon la loi en vigueur, une nouvelle commission d’encouragement à la production cinématographique est nommée chaque année par le ministère des Affaires culturelles. Elle est composée de 7 membres qui appartiennent au domaine culturel et cinématographique.

Le président de la commission dirige les travaux de la commission. La direction générale des arts scéniques et audiovisuels assure le secrétariat permanent de la Commission, la conservation et le suivi des demandes de subventions et d’encouragement.

Des textes de loi relatifs aux modalités de gestion du Fonds d’encouragement de la production et de l’industrie cinématographique et un décret fixent les prérogatives de cette commission. Cette dernière peut à titre exceptionnel inviter des experts tunisiens pour émettre leurs avis sur des questions relevant de leurs domaines de compétence.

Cette commission consultative a pour mission d’examiner des dossiers de demande de subventions d’encouragement qui lui sont soumis et de proposer le montant des subventions d’encouragement qui peuvent être accordées aux projets de films cinématographiques retenus.

La subvention d’encouragement est accordée par décision du ministre chargé de la Culture après avis de la Commission. Pour chaque session, le montant global d’aides est alloué dans le budget du Centre national du cinéma et de l’Image (CNCI).