Tunisair et l’ONTT, la main dans la main pour les touristes guinéens

La compagnie aérienne Tunisair et l’Office national du tourisme tunisien (ONTT) ont organisé un Eductour pour les agences de voyage de la Guinée-Conakry, et ce du 19 au 23 juin 2022.

Objectif de cet Eductour : présenter un package touristique comprenant essentiellement le tourisme balnéaire et le tourisme de santé.

Pour ce faire, le groupe de voyagistes guinéens a déjà visité Sousse, Monastir, Hammamet, Nabeul ; suivront Tunis (la Médina, Sidi Bou Saïd, Carthage).

L’opération a notamment été préparée par le représentant de Tunisair à Conakry, Fayçal Ayari, et son équipe, nous a-t-on dit. La compagnie assure déjà trois liaisons hebdomadaires sur Conakry et devrait passer à quatre prochainement.

Les agents de voyages guinéens -que nous avons du reste rencontrés à l’hôtel Afrique de Tunis- semblent très satisfaits des contacts qu’ils ont eus au cours de leur séjour en Tunisie.

A noter qu’ils ont visité des hôtels, des cliniques et autres centres de santé, mais également tout ce qui a trait l’artisanat tunisien. Et le sous-domaine qui les a le plus attiré est celui du tourisme de santé. De ce fait, la plupart d’entre eux souhaitent inclure et développer cette niche dans leur offre de voyage en direction de leur clientèle guinéenne.

« Vous devez savoir que la Tunisie a offert à la CNSS guinéenne des machines de haute qualité ; et on s’est également rendu compte que les médecins tunisiens sont très bien qualifiés, ajouter à cela le fait que les prix pratiqués en Tunisie sont un peu moins élevés que ceux du Maroc, de l’Algérie ou de l’Egypte », nous a confié la représentante d’une agence de voyage de la délégation guinéenne.

A souligner également que l’Union nationale de l’industrie hôtelière (UNIH), présidée par Afif Kchouk, voudrait nouer un partenariat avec les agences de voyage guinéennes, comme elle l’a déjà avec les fédérations ivoiriennes du secteur touristique (la Fédération nationale de l’industrie touristique de Côte d’Ivoire, la Fédération nationale de l’industrie hôtelière de Côte d’Ivoire).

Nous pensons donc que Tunisair, l’ONTT, et les professionnels du tourisme (UNIH, FTAV, FTH…) et le secteur médical tunisien dans son ensemble devaient se mettre d’accord pour présenter une offre globale “un package“ aux Guinéens à travers les agences de voyage et les autres structures adéquates.

TB