Rencontres d’affaires tuniso-britanniques dans les filières des vêtements de travail et de lingerie

Des rencontres d’affaires tuniso-britanniques dans les filières des vêtements de travail et de la lingerie ont eu lieu mercredi, à la Maison de l’exportateur à Tunis (CEPEX) et ont regroupé sept représentants de grandes firmes britanniques intéressées par le sourcing et l’investissement en Tunisie et une vingtaine d’entreprises tunisiennes.

Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre d’une démarche collaborative entre le CEPEX, l’ambassade de Tunisie à Londres et le PICAW (Association professionnelle de l’industrie du prêt-à-porter dans le monde) allant de l’identification des créneaux porteurs sur le marché britannique jusqu’à la prospection, la communication et la mise en contact des opérateurs des deux pays, précise le CEPEX sur sa page Facebook.

Yvette Ashby, présidente de PCIAW, qui dirige la délégation britannique, a exprimé la disposition de son organisation à booster la coopération avec la Tunisie qui présente une source fiable et compétitive pour les donneurs d’ordres britanniques.

Pour rappel, le secteur du textile-habillement est le deuxième secteur exportateur en Tunisie et a enregistré une évolution de 12,2% en 2021, avec un volume d’exportation de 7,634 milliards de dinars. Les deux filières de vêtements de travail et de lingerie représentent 30% des exportations du secteur, d’après le CEPEX.

Plus globalement, la Tunisie est classée parmi les trois premiers fournisseurs du marché de l’Union européenne dans le domaine des vêtements de travail et de la lingerie grâce à un cumul de savoir-faire et une capacité d’adaptation aux nouvelles exigences du marché européen.

Le Royaume-Uni est le septième client de la Tunisie dans le secteur textile-habillement avec un volume d’exportation de 230 millions de dinars (MDT) en 2021, enregistrant une évolution de 58% par rapport à l’année 2020.