Prix Hanon – RSE : lancement de la deuxième édition





prix hanon - l'économiste maghrébin


La Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie -(CONECT) et MED21, en partenariat avec, l’Agence de la Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA), la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), le réseau ANIMA, l’Agence de Promotion de l’Industrie et d’Innovation ( APII) et la BIAT lancent la deuxième édition du Prix Hanon pour la promotion du Co-développement par l’investissement responsable.

Ainsi, ce prix porte le nom du grand navigateur Carthaginois.
Le prix Hanon est destiné à couronner quatre entreprises qui ont excellé en matière de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise en Méditerranée. Et qui ont contribué à la promotion de l’investissement responsable.

De ce fait, les entreprises qui pourraient candidater sont celles qui ont :
– Au moins trois années d’activité et trois bilans, opérationnelle, avec un caractère innovant et une vision RSE.
– Au moins 10 postes d’emploi permanents.
– Une politique globale en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) sa mise en œuvre et l’application de bonnes pratiques en la matière.
– Un impact et des résultats positifs sur leur territoire.

Par ailleurs, le Prix Hanon est décerné pour quatre catégories :
1) Investissement tunisien en Tunisie.
2) Investissement étranger en Tunisie.
3) Investissement tunisien en Afrique.
4) Investissement tunisien dans une région en voie de développement.

Enfin, la cérémonie de remise des prix se tiendra le jeudi 10 octobre 2019 à Bercy-Paris. L’événement se déroulera en marge de la 5ème édition de l’évenement BpiFrance Inno Génération.




Article précédentCoopération technique : recrutement de plus de 19 mille Tunisiens

Hamza Marzouk

De formation littéraire, Hamza Marzouk travaille à l’Économiste Maghrébin depuis 2011. Il suit de près les mouvements sociaux, sous toutes leurs formes depuis 2011.Les droits socioéconomiques sont son domaine de prédilection. De même, il s’intéresse au monde de la culture et de l’art plus particulièrement : entrepreneuriat culturel et le cinéma tunisien.

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook