intégration de 91 jeunes immigrés dans le marché de l’emploi



aneti L-Economiste-maghrébin


L’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant  a pu assurer l’intégration de 91 jeunes Tunisiens, de retour de l’étranger, dans le marché de l’emploi.

Ces jeunes-là ont passé une période à l’étranger et sont de retour en Tunisie. Le rôle de l’ANETI , en partenariat avec le Projet pour l’intégration économique Lemma, est de les assister pour assurer une meilleur intégration économique et un accompagnement technique et personnalisé selon la nature de leur idée de projet. Le montant de l’aide varie entre 5 mille euros et 7 mille euros.  Le financement se fait selon l’évolution des différentes phases du projet.  Actuellement l’ANETI est en train d’étudier les dossiers de 30 jeunes qui ont acquis une certaine expérience dans plusieurs pays européens à l’instar de l’Allemagne, la France  et l’Italie selon Taoufik Ouled Ali, chargé de l’unité de l’emploi à l’étranger relevant de l’ANETI.

Pour rappel, Lemma est un projet développé dans le cadre du Partenariat pour la mobilité entre la Tunisie, l’Union Européenne, la Belgique, le Danemark, l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, la Pologne, le Portugal, la Suède et le Royaume-Uni, signé le 3 mars 2014.

Le projet Lemma (2017-sept 2019) a pour objectif de soutenir la mise en œuvre du Partenariat pour la mobilité (PPM) UE-Tunisie en renforçant les capacités du gouvernement tunisien à développer et mettre en œuvre sa politique nationale migratoire. L’Union européenne mobilise un budget de 5 millions d’euros par le biais de l’Instrument de financement de la coopération au développement (ICD). Six États membres apportent leur contribution sous forme d’expertise publique : la Belgique, la France, l’Italie, la Pologne, le Portugal et la Suède.

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook