un label Green Djerba pour promouvoir développement durable



Djerba-tourisme développement durable
L’île de Djerba

Les maires de l’île de Djerba signeront la charte du label Green Djerba. Et ce, le 17 juin 2019 à l’école hôtelière de Djerba. Avec la présence du ministre du Tourisme,René Trabelsi, le gouverneur de Médenine et l’ambassadeur d’Allemagne Andreas Reinicke…

Le label Green Djerba promeut le développement durable de l’île de Djerba. Et ce, en demandant une meilleure gestion des déchets et du traitement de l’eau. Cinq associations de la société civile ont élaboré ce label, avec le soutien de la GIZ.

Ce développement sera effectué en cinq étapes. Il s’agit de :

  • Identification des axes stratégiques pour l’élaboration d’une vision pour l’île de Djerba ;
  • Lancement du processus de présentation et de concertation sur les axes stratégiques ;
  • Etude des axes stratégiques identifiés et validés ;
  • Elaboration d’une vision stratégique de l’île de Djerba et des plans d’action opérationnels;
  • Finalisation, remise des rapports et communication.

Par la suite, un Plan Vélo sera présenté pour promouvoir le tourisme alternatif et écologique. Ce plan prévoit la création de pistes cyclables au profit des touristes comme des Djerbiens.

Djerba: visite de divers projets de coopération allemande

Aussi, l’ambassadeur d’Allemagne visitera l’espace citoyen de Ben Gardane. Cofinancé par la GIZ, ce projet propose une trentaine de services publics pour faciliter la vie des gens.

Egalement, il visitera le théâtre municipal de Djerba Midoun. Un monument historique et culturel qui sera réhabilité avec le soutien de la municipalité allemande de Fürth. Cette dernière proposera son expertise en termes d’installation sonore et d’éclairage scénique.

En effet, SE Andreas Reinicke visitera, le 18 juin, d’autres projets de réaménagement dans les secteurs de la santé et de l’agriculture. Il s’agit notamment de l’Unité régionale de réhabilitation de Médenine et le système irrigué de Ksar Hallouf. Ces projets ont été réaménagés aussi avec l’aide de la GIZ.

A la fin de sa visite de deux jours, l’ambassadeur visitera le projet d’équipement d’un centre pour dialysés à Béni Khédache. Il permettra d’améliorer considérablement la qualité de vie des malades.

A noter que tous ces projets visent à garantir un meilleur accès aux services publics et promouvoir un tourisme respectueux de l’environnement.

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook