L’UIB fête le 8 mars



UIB L'Economiste Maghrebin

De nos jours, les femmes agissent et s’affirment de plus en plus. Elles sont toutes celles qui agissent au quotidien afin de construire un monde meilleur. Même si aucune d’entre elles n’ont de super-pouvoir, en revanche, elles sont déterminées plus que jamais à aller de l’avant. Les leaderships d’aujourd’hui et de demain, ce sont elles : des femmes, inspirantes, déterminantes, créatives.

L’UIB a célébré dans la soirée du 9 mars à j+1 la journée internationale de la femme.

L’Association Féminin by UIB a lancé, à cette occasion, une nouvelle initiative ‘’Virtuose by UIB’’. Un moment de partage et de pleine convivialité, rehaussé par la présence de la doyenne de la poterie de Sejnane plus connue sous le nom de khalti Jomaa. Et plus que jamais, elle mérite d’être dans la mémoire collective des tunisiens. Non seulement parce qu’elle a du talent , mais elle possède une réelle maîtrise d’une technique ancestrale et des capacités d’exécution exceptionnelles. Elle a favorisé le progrès d’un métier, désormais inscrit dans le patrimoine mondial de l’UNESCO. Aujourd’hui, elle est heureuse par l’amour de son métier qu’elle transmet d’une génération à une autre. Khalti Jema, la Virtuose de la poterie dont l’histoire est suffisamment belle pour être la fierté de nous tous .

l’UIB: application au quotidien pour promouvoir l’équité

llhem Bouaziz, présidente de l’association Féminin by UIB a rappelé, lors de son allocution, le combat des femmes tunisiennes. Elle précise : « Ce parcours de combats d’idées, de militantisme, de sacrifices d’hommes et de femmes est un excellent héritage, riche et cher qui nous demande à toutes et à tous : Femmes et Hommes à faire évoluer non seulement ces idéaux dans les textes mais surtout à leur application au quotidien pour promouvoir l’équité. Il s’agit d’ une responsabilité que nous portons et c’est également une conviction collective. Mères, épouses, filles, sœurs, collaboratrices, nous avons tous eu l’occasion d’admirer des femmes, courageuses, généreuses, fortes et inspirantes ».

Citant l’exemple de Hafsat Abiola Présidente et CEO de « Women In Africa Initiatives » qui affirme que « Les femmes sont la plus grande ressource inexploitée du continent Africain ».

UIB : Le respect de la diversité est source de performance dans une Entreprise

Selon elle, la diversité est la clé de la réussite. Le respect de la diversité est source de performance dans une Entreprise, en plus d’être une composante importante de l’identité d’une entreprise responsable, citoyenne et équitable.
La représentation féminine dans l’encadrement est non seulement une priorité pour la Direction de AFMO mais c’est également une conviction, pour accélérer ce mouvement . AFMO vient de lancer une initiative intitulée Diversity for Africa organisée en Tunisie les 13 et 14 Février derniers en étroite collaboration avec l’UIB, initiative au cours de laquelle se sont côtoyés collaborateurs, collaboratrices africaines, top managers du groupe et externes, des idées concrètes ont émergé par la démarche d’intelligence collective.
De ce fait, le comité de direction Afrique de Société Générale a annoncé un objectif commun à toutes les filiales en Afrique, à savoir, la proportion de femmes dans les comités devra atteindre un tiers d’ici fin 2022.

UIB s’engage au respect de la parité

Au-delà de la présentation, l’UIB s’engage au respect de la parité qui est à 50%, affirme la présidente de l’association.
Autre priorité, il est nécessaire de mettre en place un certain nombre d’actions pour motiver et préparer les collaboratrices à des postes de direction.
Par ailleurs, une charte de tolérance et contre les comportements inappropriés vient d’être redigée. Et plus largement, pour prendre conscience que l’équité est une priorité, Mme Bouaziz souligne qu’un comité équité sera créé dans chaque filiale, comité composé d’un membre du CODIR, d’un administrateur, d’une personne externe et d’un collaborateur d’une autre entité de Société Générale. Ce comité aura vocation à dresser le plan d’actions diversité de la filiale et à le suivre chaque année.
A l’UIB l’évolution est très importante ces dix dernières années en matière d’égalité des chances et d’équité.

UIB : 58% des ingénieurs sont des femmes

 

Notons que 60% de l’encadrement sont des femmes et 54% de talents émergents sont également féminins avec l’éclosion d’une classe de managers, d’ingénieures et d’une jeunesse féminine. Et enfin 58% des ingénieurs sont aujourd’hui des femmes.
Au-delà de la parité, « ce n’est pas encore gagné », affirme-t-elle. Car les changements de comportements et de pratiques requièrent une attention constante et un effort soutenu dans le temps.
Vers la fin de son allocution, elle a adressé un message aux femmes présentes : « Femmes vous devez continuer à vous affirmer, tant que vous êtes compétentes, n’épargner aucun effort vis-à-vis de votre Banque. Vous êtes en train de gérer de nombreuses situations auxquelles les hommes ne sont pas confrontés ce qui vous rend plus fortes, plus endurantes et plus résistantes. Toutes ces qualités consolident vos capacités, vos performances au profit de vous-même et de votre banque. »

De son côté, Kamel Neji, président du Conseil d’administration de l’UIB a souligné : « nous apportons volontairement et de manière décomplexée les problématiques de diversités et d’inclusion par devoir moral et par devoir de valeurs. »

Mondher Ghazali, Directeur général ; l’UIB fête effectivement le 8 mars. « Il s’agit d’une tradition bien installée pour nous. C’est d’abord un message adressé à nos femmes de l’UIB, un message de reconnaissance pour leur qualité humaine et leur qualité de banquière qui sont des qualités reconnues par tous. ».

Mondher Ghazali : la parité au Conseil d’administration est notre objectif

La femme tunisienne a bel et bien avancé dans son quotidien, mais a-t-elle finalement réussi à briser ce plafond de verre dans le Conseil d’administration que tout le monde sait être dominé par des hommes.
A cette interrogation, il a répondu : « A l’UIB tout est possible. Nous sommes déjà très avancé au-delà de la parité en ce qui concerne l’encadrement de la banque.  Toutefois au niveau du conseil d’administration nous enregistrons un certain retard (33%). D’où notre objectif dans 4 ans, est d’atteindre 50% en 2022. »

La soirée du 9 mars est placée sous le signe des hommages aux militantes, aux artisanes, aux artistes à titre d’exemple la culture avec la présence de Mouna Nouredine et l’artisanat avec Khalti Joma.

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook