il faut atteindre 235.000 visiteurs



touristes français - l'économiste maghrébin

L’objectif  global  en nombre de  touristes français en Tunisie en 2019 est 1 million de  touristes affirme Sami Gharbi,  représentant du tourisme tunisien en France, lors de son intervention, aujourd’hui, 9 janvier, dans le cadre  du Forum annuel des représentants  du tourisme tunisien.

L’hiver 2017-2018 avait enregistré une croissance de  37,7% par rapport à l’hiver 2016-2017 affirme-t-il. Dans le même sillage,  il a prévu une tendance en hausse pour l’hiver 2018-2019. « Eu égard à une programmation aérienne en augmentation de près de 18% et un booking de début d’hiver en croissance de 55%, nous estimons que l’hiver 2018-2019 confirmerait cette tendance haussière et l’objectif de 235.000 clients serait raisonnable, correspondant à un taux de variation positif de 40% par rapport à l’hiver dernier. » dit-il.

Des moyens mis en place pour attirer les touristes français

Afin de réaliser cet objectif, les moyens ne manquent pas.  Revenant sur la programmation aérienne prévue pour l’hiver 2018/2019, il a indiqué que le nombre des vols  prévu pour l’hiver 2018/2019 a enregistré une hausse par rapport à l’hiver 2017/2018. En effet, l’offre globale du trafic régulier de l’hiver 2018/2019 est de l’ordre de  735.483 sièges avions.      Elle est en augmentation de 18,3% par rapport à l’an dernier (621.515 sièges).

Revenant sur la stratégie de communication pour les touristes français en 2019, il a indiqué qu’elle sera basée sur deux axes à savoir, la diversification de l’offre touristique. Dans ce cadre l’accent sera mis sur  la diversification du produit touristique tunisien : accent sur La Tunisie nouvelle, moderne, riche en patrimoine historique et culturelle.  Le deuxième axe de la stratégie est relatif à la régionalisation. Il s’agit de régionaliser davantage la  communication pour assurer une présence dans les grandes villes qui pourraient constituer des sources de départ vers la Tunisie : apporter un autre regard et une perspective différente sur la destination.

 

Source: L’Economiste Maghrébin (www.leconomistemaghrebin.com)

Vos commentaires sur Facebook