Espace : Trois chercheurs tunisiens à la NASA

L’odyssée de trois chercheurs tunisiens à la NASA est proprement homérique. Lever de rideau sur la composante scientifique de la diaspora.

Ils se sont retrouvés à trois à collaborer à des postes de responsabilité sur un projet phare de la NASA au sein de la prestigieuse unité “JPL“ – pour et Propulsion Laboratory.

Ines Fenni, Mohamed Abid et Ahmed Mahjoub, cités dans l’ordre du genre, voient leurs noms liés au succès de l’opération “ATLAS V“.

Pleins feux sur une expérience professionnelle, pour le moins spectaculaire.

Une mission devenue possible !

ATLAS V est la mission qui a propulsé une fusée sur la planète rouge, “MARS“ en l’occurrence, à l’effet d’explorer d’éventuelles traces de vie sur ce coin de l’univers. Et, dans le même temps de voir la viabilité pour l’espèce humaine sur cette même planète. Excusez du peu !

Cette expédition est assortie de la collaboration de deux participants particuliers. Il s’agit du robot mobile dénommé “Persévérance“, un chef d’œuvre de mécatronique. Il fait tandem avec un hélicoptère à l’identité remarquable, “Ingenuity“. Voilà un duo à l’identité remarquable pour une mission rocambolesque ! L’espèce humaine franchit en la matière un cas d’espèce. Challenge inédit à ce jour. Songez donc à cette ambition de peupler l’univers.

Accéder au Saint des Saints

Au plan narratif, rappelons que nos trois chercheurs ont grimpé les échelons et brûlé les étapes. Accéder à la NASA n’était que la première marche. Car très vite ils ont accédé au saint des saints, à savoir Jet Propulsion Laboratory, c’est-à-dire qu’ils ont prise sur les missions spatiales à des postes de responsabilité. Qu’est-ce que vous dites de ça ? Une chose est sûre, au vu de la sévérité des conditions de recrutement de l’agence spatiale, les élus ont dû arracher leur place haut la main. Et leur quotient personnel a fait le reste.

Trois parcours atypiques

Nos trois scientifiques, faut-il en convenir, sont trois têtes bien faites. Dans une certaine mesure, elles ont été initialisées par un enseignement secondaire tunisien, tant décrié pourtant en Tunisie, mais qui, preuve à l’appui, parvient occasionnellement à être capable du meilleur. Il s’agit certainement de trois bacheliers d’exception qui auraient percé en tous lieux. Tous trois ont été attirés par la recherche. Et leurs travaux les ont distingués dans l’aérospatiale.

Pour leur doctorat, ils se sont connectés à des universités américaines. Grâce à leur mérite et certainement en récompense de leur persévérance et en reconnaissance de leur ingénuité, la NASA leur a ouvert ses portes. L’agence les a accueillis sans discrimination. Leur compétence, critère déterminant, ainsi que leur esprit collaboratif de même que leur sens du commandement en équipe les ont conduits à des postes de responsabilité.

Comment ont-ils convergé vers la NASA ? L’ont-ils fait spontanément ou se sont-ils donné le mot ? Mystère !

Quand on travaille dans l’espace, il faut croire à sa bonne étoile, rien de moins ! Et l’on en saura davantage lors du webinaire à venir.

Au rendez-vous du Webinaire de Reconnectt

Ines, Mohamed et Ahmed seront Guest Speakers d’un webinaire, jeudi 26 janvier à 18 h 30, heures de Tunis, à l’initiative de Reconnectt. Cette association “Diasporique“, est présidée par Samy Ayari, lequel compte à son actif les “Tunisia Finance Days“, en partenariat avec l’UBCI, et qui en sont à leur deuxième édition. Samy Ayari se veut grand fédérateur des Tunisiens aux commandes en Outre-mer. Il entend les présenter comme des satellites éclaireurs pour la jeunesse. Belle motivation pour nos jeunes en désir d’avenir.

Le Webinaire sera modéré par Dr Lobna Karoui, qui appartient au même univers scientifique d’excellence que les illustres panélistes, et notre éditorialiste Ali Driss.

Le débat ne manquera pas d’aborder la possibilité pour nos trois compatriotes d’inspirer la mise à niveau de la recherche scientifique dans notre pays sur la base de l’expérience des technoparks américains. Outre leurs suggestions pour ouvrir des horizons nouveaux pour notre jeune et ambitieux secteur de la mécatronique. Ne manquez pas ce rendez-vous du génie national !




Lien Source