Laboratoire de contrôle de conformité de textile médical en Tunisie

Le premier laboratoire de test et de contrôle de conformité de textile médical en Tunisie a été inauguré, samedi, au technopole Neotex de Monastir, avec pour objectif de générer 65 emplois directs et indirects sur une période de trois ans.

Ce laboratoire aura pour mission de tester les équipements de protection médicale comme les masques chirurgicaux, les blouses, les coiffes. Il permettra aux fabricants locaux de produits similaires de vérifier leur conformité aux normes nationales et internationales.

Les travaux de ce laboratoire ont démarré, en décembre 2020, dans le cadre d’un partenariat entre l’agence allemande de coopération internationale (GIZ) et l’entreprise privée tunisienne Total Testing Services (TTS), avec un investissement total de 394 mille euros ( l’équivalent de 1,3 million de dinars), dont plus de 44% supportés par la GIZ.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme d’appui “develoPPP” mis en place par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) qui met en œuvre des partenariats avec des entreprises privées engagées et responsables pour aider à atteindre les Objectifs de Développement Durable en profitant d’un effet de levier financier et d’une complémentarité des rôles des acteurs publics et privés.

Il a été sélectionné à la suite d’un concours d’idées international et il s’inscrit dans le cadre du programme exceptionnel de réponses à la pandémie COVID-19 lancé dans le but d’encourager les entreprises privées à prendre des initiatives de nature à limiter l’effet de la pandémie sur les économies et les populations dans les pays en voie de développement.

Selon Jibrane Soltani, coordinateur du Programme develoPPP for Jobs en Tunisie à la GIZ, ce laboratoire permettra également à cinq entreprises opérant dans le secteur du textile technique de migrer vers le textile médical, ce qui contribuera à la création de postes d’emploi additionnels.

Pour le directeur général de TTS, Jalel Abdarahmane, ” ce laboratoire est le seul en Tunisie qui exportera ses services vers l’Europe, l’Asie et l’Afrique, grâce à la filiale de la société en Belgique.

La ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Energie, Neila Nouira Gonji a, à cette occasion, souligné l’importance du partenariat public/privé dans le dévloppement du secteur industriel et de la filière du textile en Tunisie qui, a-t-elle dit, aura un nouveau positionnement avec la stratégie nationale d’industrie et d’innovation 2035 qui sera dévoilée le 6 juillet courant.

Elle a, par ailleurs, fait remarquer que la fibre végétale naturelle “la Alfa” constitue un or en Tunisie dans la mesure où elle peut être transformée en textile, ajoutant que l’usine de papier alfa reprendra ses activités vers la mi-juillet.