Pépinière urbaine I Ness El Houma : 30 initiatives urbaines et 16 micro-projets réalisés en quatre ans

Lancé en novembre 2018 dans le cadre des “Programmes de réhabilitation et d’intégration des quartiers d’habitation” ‘PRIQH 1 et 2) financés par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre par Handicap International (HI ) en partenariat avec le laboratoire de l’Economie sociale et solidaire “Lab’ess” et le bureau d’études “Kandeel”, le projet ” Pépinière Urbaine I Ness El Houma” a été clôturé mardi 21 juin 2022 à Tunis.

” Financé par l’AFD à hauteur de 1 million d’euros (plus de 3 millions de dinars tunisiens), la Pépinière Urbaine I Ness Ness El Houma a appuyé et accompagné la mise en œuvre de 30 initiatives urbaines et 16 micro-projets répondant aux enjeux auxquels sont confrontés les quartiers précaires ciblés dans le Grand Tunis et dans le gouvernorat de Gabès “, a fait savoir Adem Yahiaoui, chef de projet chez Handicap International dans une déclaration à l’agence TAP.

Quid des microprojets?

” Ces initiatives et microprojets de proximité qui correspondent à des espaces verts, des parcours de santé, des centres de divertissement et autres ont été portés par 29 associations et 96 habitants des 15 quartiers sélectionnés “, a-t-il dit.

Selon la même source, la Pépinière Urbaine a réussi à mobiliser 439 personnes, dont 35% de femmes et 8% de personnes en situation de handicap dans le grand Tunis et le Gouvernorat de Gabès, qui ont participé aux processus d’identification des besoins en matière du développement local urbain à travers les actions de diagnostic territorial participatif dans les 15 quartiers.

Priorité aux habitants les plus vulnérables

” Mis en œuvre en partenariat avec le ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, l’Agence de réhabilitation et de rénovation urbaine (ARRU), et les principaux acteurs locaux du développement urbain dans les villes tunisiennes, le projet de la Pépinière Urbaine est un projet pilote visant à promouvoir la participation citoyenne et à créer une dynamique pluridisciplinaire “, explique Adem Yahiaoui.

Il s’agit de promouvoir l’inclusion sociale des habitants issus des quartiers bénéficiaires du PRIQH 1 et 2, prioritairement les plus vulnérables, notamment les jeunes, les femmes et les personnes en situation de handicap, et ce en les accompagnant dans le cadre d’une démarche concertée, vers une meilleure prise en compte de leurs besoins.

Après le Grand Tunis et Gabès, d’autres régions

De son côté, Bertrand Ficini, directeur adjoint de l’AFD en Tunisie, s’est félicité pour la mise en œuvre de ce projet qui a bénéficié aux habitants d’une quinzaine de quartiers dans le Grand Tunis et dans le gouvernorat de Gabès en attendant sa mise en œuvre dans d’autres régions du pays.

” A travers ce projet de pépinière urbaine, soutenu par l’AFD dans cinq autres pays, les habitants sont impliqués directement dans l’identification des projets urbains qui répondent à leurs besoins, et ce dans le cadre d’une approche participative “, a-t-il dit.

Le séminaire de clôture a également constitué une occasion pour présenter les témoignages de certains bénéficiaires du projet qui ont exprimé leur appréciation de l’approche participative soulignant que toute initiative portée par les habitants eux-mêmes ne peut être vouée à l’échec puisqu’elle répondra à des besoins réels et elle sera, par conséquent, soutenue et appuyée par la population locale.