Cinéma : “Les Tranquilles” et “De quo Vadis Aida”, vainqueurs de la première édition du MIFF

Le Galion d’or de la première édition du Master international film festival (MIFF) a été attribué, ex-aequo, au film de fiction “Les Tranquilles” du Belge Johachim Lafosse et au documentaire “De quo Vadis Aida” de la Bosniaque Jasmila Zbanica.

Ces deux films figurent dans deux compétitions distinctes pour longs métrages de fiction et documentaire. Le Galion d’or est la plus haute distinction du MIFF qui récompense les meilleurs films de la compétition officielle composée de trois sections du genre longs-métrages de fiction et documentaires et courts-métrages.

La cérémonie de clôture du MIFF organisée du 4 au 11 juin a eu lieu, dans la soirée de samedi 11 juin 2022 dans la ville touristique de Hammamet au Cap Bon.

Cette première édition du MIFF était présidée par le cinéaste Mokhtat Ajimi. Au line-up de cette édition 2022, une sélection de 76 films, dont 30 dans la compétition officielle, qui sont issus de 21 pays. Il s’agit de films porteurs d’une cause humaine qui ont été primés ou nominés dans de manifestations cinématographiques d’envergure.

Le festival a été créé à l’initiative de la compagnie touristique Essalam qui gère l’espace de la Médina Yasmine Hammamet, siège du festival. Il est organisé avec le soutien des ministères des Affaires culturelles et du Tourisme et en partenariat avec plusieurs institutions du secteur privé.

Le MIFF s’ajoute aux autres grands festivals annuels sur la scène nationale, notamment les Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) et Manarat. Ce nouveau né à vocation culturelle et touristique ambitionne de dynamiser la vie culturelle à Yasmine Hammamet et d’en faire une destination pour le cinéma international.

L’accès aux projections était gratuit pour toute la durée du Miff.

Voici le palmarès complet du MIFF

Galion d’or du meilleur long-métrage (ex-aequo): Les Tranquilles, fiction de Johachim Lafosse (Belgique) et De quo Vadis Aida, documentaire de Jasmila Zbanica (Bosnie)

Compétition des longs métrages de fiction

  • Galion du meilleur réalisateur Barra al-Manhaj de Amrou Salama (Egypte)
  • Galion du meilleur acteur : Damien Bonnard pour son rôle dans Les Intranquilles de Joachim Lafosse
  • Galion d’or de la meilleure actrice : Néhémie Bastien pour son rôle dans Freda de Gessica Fabiola Geneus (Haïti)
  • Prix spécial du jury: Communion de Nejib Belkhadi (Tunisie)

Mention spéciale:

  • Beyrouth Hold’em de Michel Kammoun (Liban)
  • Freda de Gessica Fabiola Geneus (Haiti)
  • La Fortaleza de Jorge Thielen Armand (Venezuela)

Compétition des longs métrages documentaire

  • Galion d’or : Radiography of a Family de Firiuzeh Khosrovani (Iran)
  • Prix spécial du Jury : Ibhar de Karim Inouz (Algérie-Brazil).

Compétition des courts métrages

  • Galion d’or : Les Criminels de Sarhat Karaaslan (Turquie)
  • Mention spéciale : An Ordinary Day” de Anas Zawahri (Syrie).