MIFF HAMMAMET: Colloque ciné patrimoine de Tounes Wijhetouna

La jeunesse, le cinéma et le patrimoine ont été au centre d’un colloque organisé, mercredi, au Master international film festival (MIFF) qui se tient du 4 au 11 juin, à la station balnéaire de Yasmine Hammamet, au Cap Bon.

Ce colloque ciné patrimoine est organisé par le programme Tounes Wijhetouna, financé par l’UE, et l’ESAC (Ecole Supérieure de l’Audiovisuel et du Cinéma de Gammarth). La journée animée par deux femmes spécialistes dans le cinéma, Lamia Guiga et Hajer Maneja, a été marquée par la tenue d’un concours de courts métrages jeunesse et patrimoine.

Le directeur du MIFF, Mokhtar Ajimi, a déclaré au correspondant de TAP à Nabeul, que ce colloque est organisé dans l’objectif de faire connaitre les jeunes créateurs tunisiens. Il a fait savoir qu’une compétition pour les films documentaires réalisés par les étudiants des écoles de cinéma en Tunisie autour du thème du patrimoine. Dix courts métrages (12′) concourent pour “Le Galion d’or “, a-t-il ajouté.

Selon le directeur du festival, des professionnels du film accompagnent les participants et les aident à finaliser leurs projets de films. Les jeunes cinéastes bénéficient d’un encadrement spécifique depuis près de six mois.

Serge Stanioli, coordinateur au Programme Tounes Wijhetouna, a déclaré que ce programme d’appui à la diversification du tourisme, au développement de l’artisanat et à la valorisation du patrimoine, vise la création de projets et d’emplois en lien avec ces trois secteurs. Ce programme qui fête sa troisième année est financé à hauteur de 50 millions d’euros répartis entre les secteurs du tourisme, de l’artisanat et du patrimoine, a-t-il indiqué.

Il a encore souligné que le soutien aux projets de films sur le patrimoine réalisés par des jeunes émane d’une conviction que ce genre d’initiatives aidera à mettre en place des industries créatives prometteuses et à promouvoir le patrimoine, en jetant la lumière sur des sites historiques, parfois abandonnés ou oubliés.

“Tounes Wijhetouna” (Tunisie: notre destination) est le Programme d’appui à la diversification du tourisme, au développement de l’artisanat et à la valorisation du patrimoine culturel fiancé par l’UE. Il ambitionne de diversifier l’offre touristique tunisienne en créant des synergies entre les secteurs du tourisme, de l’artisanat, des produits du terroir et du patrimoine culturel.

La valorisation du patrimoine culturel dans l’offre touristique est mise en oeuvre par Expertise France. Les axes d’intervention identifiés pour ce volet sont la rénovation d’une quinzaine de bâtiments remarquables, l’appui aux porteurs de projets, le réaménagement et la mise en valeur du musée de Carthage et la mise en place d’un centre d’interprétation valorisant les richesses du site de Carthage auprès du public.

Créé à l’initiative de la société Essalam, une compagnie touristique qui gère l’espace de la Médina Yasmine Hammamet, le MIFF est organisé avec le soutien des ministères des Affaires culturelles et du Tourisme. Ce nouveau né à vocation culturelle et touristique ambitionne de dynamiser la vie culturelle à Yasmine Hammamet et d’en faire une destination pour le cinéma international.

Au line-up du MIFF, une soixantaine de films issus de 21 pays qui ont été primés ou nominés dans de manifestations cinématographiques d’envergure. Il s’agit de films porteurs d’une cause humaine sachant que l’accès aux projections est gratuit.

Le Galion d’or est la plus haute distinction par le jury du MIFF aux meilleurs films de la compétition officielle composée de trois sections du genre longs-métrages de fiction et documentaires et courts-métrages.