ARP: une sanction maximale sera infligée aux députés Smara et Makhlouf

ARP

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple  a décidé d’infliger une sanction maximale. Elle est prévue par le règlement intérieur de l’ARP. Et ce, à l’encontre  des députés Sahbi Smara (hors groupe) et Seifeddine Makhlouf (coalition Al Karama). Pour avoir agressé la présidente du bloc du Parti destourien libre (PDL) Abir Moussi.

Le bureau de l’ARP se réunissait lundi, en visioconférence et en présence de certains députés. Il a condamné les actes de violence commis par les députés cités, indique un communiqué du parlement.

Il s’agit d’un comportement « isolé », « inadmissible » et « irresponsable » qui va à l’encontre des lois légiférées par le parlement, qui incriminent toute forme de violence, en particulier à l’égard de la femme.

Par ailleurs, le bureau du parlement a dénoncé les pratiques du bloc PDL et sa présidente Abir Moussi, depuis le début de la législature. Ces derniers ont, selon lui, cherché à « entraver le fonctionnement de toutes les structures de l’institution parlementaire, notamment la séance plénière ».

Avec TAP