Zone euro : la part des profits des entreprises a augmenté à 41,2%

entreprises zone euro

Dans la Zone euro, au premier trimestre 2021, la part des profits des entreprises a augmenté de 40,8% à 41,2% à 41,2%.

Selon l’Eurostat, cette hausse de 0,4 point de pourcentage s’explique par la reprise de la valeur ajoutée brute des entreprises (+1,8%), tandis que la rémunération des salariés (revenu et cotisations sociales) et autres impôts moins subventions sur la production a aussi augmenté de 1,2%.

Le taux d’investissement des entreprises a augmenté à 23,9% dans la zone euro, comparé à 23,4% au quatrième trimestre 2020. L’augmentation du taux d’investissement des entreprises dans la zone euro de 0,5 point de pourcentage s’explique par l’augmentation (+4,1%) de la formation brute de capital fixe des entreprises, à un rythme plus rapide que la reprise de la valeur ajoutée brute des entreprises (+1,8%).

Taux d’épargne des ménages

Le taux d’épargne des ménages dans la zone euro était à 21,5% au premier trimestre 2021, contre 19,5% au quatrième trimestre 2020. Il s’agit du deuxième niveau le plus élevé depuis le début de la série en 1999 (le plus élevé était à 25% au deuxième trimestre 2020).

La hausse du taux d’épargne des ménages dans la zone euro s’explique par une diminution de leurs dépenses de consommation (‑1,2%), tandis que le revenu disponible brut des ménages a augmenté (+1,4%).

Dans le même temps, le taux d’investissement des ménages dans la zone euro a augmenté de 9,1% à 9,2% au premier trimestre 2021, valeur la plus élevée depuis 2011.

L’augmentation du taux d’investissement des ménages dans la zone euro s’explique par une augmentation de 2% de la formation brute de capital fixe, tandis que leur revenu disponible brut a augmenté mais à un rythme inférieur de 1,4%.