Le variant nigérian détecté en Tunisie

variant nigérien

Après le variant britannique, celui de l’Afrique du Sud, le variant indien, voilà que le variant nigérian fait son entrée sur le territoire tunisien. C’est ce qu’a annoncé, le ministre de la Santé Faouzi Mehdi, lors de sa présence à l’ARP.

Il estime que le premier cas du variant nigérien détecté se trouve à Nabeul.

Il est à noter qu’une étude britannique a confirmé que le taux de mortalité de la souche nigériane est de 4,5. Il s’agit du taux de mortalité le plus élevé, d’après certains médias occidentaux.

En outre, d’après les données scientifiques, « ce variant pourrait donc être plus transmissible et plus résistant aux vaccins ».

La grande questionest de savoir si on peut échapper à l’été indien ou nigérian et stopper l’hémorragie de la contamination avant qu’il ne soit trop tard. En somme, il suffit d’interdire tout rassemblement et sanctionner ceux ou celles qui ne respectent pas les mesures barrières.