INS: Grand Tunis, le Centre-Est et le Nord-est, les régions les plus riches du pays

INS

Selon l’INS, trois régions, qui sont les plus riches de la Tunisie, concentrent en 2016, près des trois quarts de la création de richesse : le Grand Tunis (35,9%), la région Centre-Est (23,8%) et la région Nord-est (13,5%).

Toujours selon l’INS, le constat de la concentration de l’activité productive sur le littoral oriental du pays, où le PIB/habitant est le plus élevé et le taux de pauvreté le plus bas. Et ce via le dit rapport sur une « Estimation du produit intérieur brut au niveau des grandes régions ».

À l’inverse, les régions intérieures sont des régions à prédominance agricole et relativement peu développées. Les régions de l’ouest n’ont créé que 14,5% de la richesse nationale, à savoir la région Centre-Ouest (7,3%) et la région Nord-Ouest (7,2%). Le sud du pays n’a par contre contribué qu’à hauteur de 12,3%, à l’ensemble du PIB : la région Sud-ouest à 4,5% et le Sud-est, couvrant le tiers du territoire national, n’a généré que 7,8% du PIB national.

L’agriculture a contribué pour 26,7% du PIB de la région Nord-Ouest

La part du secteur de l’agriculture et de la pêche dans le PIB nominal national était de 9,4% en 2016, contre 8,9% en 2013.

Dans quatre régions sur sept, la contribution de ce secteur à la création de richesse, a dépassé cette moyenne nationale. Ainsi, l’agriculture a contribué pour 26,7% du PIB de la région Nord-Ouest, 24,2% du PIB de la région Sud-ouest, 23,2% du PIB de la région de Centre-ouest et 17,4% du PIB de la région Nord-est. Les contributions de ce secteur à la richesse régionale des régions de Sud-est (8,7%), Centre-Est (7,5%) et Grand Tunis (1,6%) ont été en 2016, au-dessous de la moyenne nationale Les industries manufacturières ont représenté 14,9% du PIB nominal au niveau national en 2016 contre 15,9% en 2013. Uniquement trois régions sur sept ont affiché des parts supérieures à cette moyenne nationale : les régions du Nord-est avec 23,7%, du Centre-Est avec 20% et du Grand Tunis avec 18,6%. Concernant la contribution des régions aux industries manufacturières, 90% de la richesse créée par cette activité est à imputer à ces trois régions.

Les industries non manufacturières, en recul

Les industries non manufacturières, en recul depuis 2011, ont créé 9,1% de la richesse nationale en 2016, contre 12,8% en 2013. Ces activités ont dominé la structure de production dans les régions du Sud-est (20,3%), du Centre-est (16,2%) et du Sud-ouest (15,5%), avec des parts largement supérieures à la moyenne nationale.

L’extraction des hydrocarbures est en dégradation continue depuis 2011, ce qui explique la baisse de la contribution de la région Sud-est dans la valeur ajoutée des industries non manufacturières en 2016, par rapport à 2013.

Les services marchands ont représenté 40,4% du PIB nominal au niveau national en 2016, contre 40,9% en 2013. Ce secteur domine l’activité économique du Grand Tunis avec  57% de part du PIB dans cette région. Ce secteur tient également une part prépondérante dans la création de richesse des autres régions littorales : la région du Nord-est (38%) et la région du Centre-Est (37,6%). Les deux tiers de la production de cette activité sont localisés dans deux régions: le Grand Tunis ( 45,9%) et le Centre-Est (20,2%).

Les valeurs ajoutées générées par les services non marchands fournis par les administrations publiques, ont représenté 19,4% du PIB nominal au niveau national en 2016 contre 17,8% en 2013. La politique de proximité des services publics, notamment dans l’éducation et la santé, qui avait été mise en place en Tunisie dans les premières décennies post-indépendance, a abouti à une distribution régionale de cette activité proportionnelle à la répartition régionale de la population.

Avec TAP