Foot – l’Espérance de Tunis éliminée par Al-Ahly d’Egypte 0-3

L’Espérance de Tunis n’ira pas en finale de la Ligue des champions d’Afrique de football. Et ce après avoir essuyé une lourde défaite face à Al Ahly d’Egypte (3-0). Et ce en demi-finale retour disputée samedi sur la pelouse du stade d’Al Salam au Caire.

Menés par un but à 0 lors du match aller joué samedi dernier à Radès, les Tunisiens espéraient remonter ce retard et renverser la vapeur en terre égyptienne, mais ils n’avaient pas imaginé qu’ils allaient être malmenés par des Egyptiens, revanchards après leur dernière double confrontation en finale de la Ligue des champions 2018 (aller 3-1, retour 0-3), et qui doivent un grand Merci à la VAR, décisive sur deux buts.

Pourtant les sang et or ont bien entamé la rencontre, exerçant d’entrée un pressing haut sur la défense égyptienne qui a failli pousser le gardien ahlaoui Mohammed Chennaoui à marquer contre son camp (3′).

Bien organisés, les protégés de Mouine Chaabani multipliaient les maoeuvres par Abdelkader Badrane, Mohamed Ali Ben Romdhane et Anice Badri en vue de transpercer la défense égyptienne sans toutefois se montrer percutants.

Al Ahly, attentiste pendant le premier quart d’heure, commencait ensuite à inquiéter la défense tunisienne en obtenant un coup franc à la 22e repoussé par Ben Romdhane, avant de rater une deuxième frappe repoussée par Ben Cherifia (28).

La 34e minute fut le tournant du match après un contact dans la surface entre Elyes Chetti et Mohamed Tahar qui a nécessité l’intervention de la VAR. Celle-ci décide d’un penalty en faveur d’Al Ahly et d’un carton rouge contre Elyès Chetti. Ali Maaloul se chargea de tirer le penalty et ouvrit le score pour Al Ahly (36) compliquant la tache des espérantistes.

Les sang et or, en infériorité numérique, ne baissaient pas pour autant les bras et tentaient de nouveau de rectifier le tir notamment par Badrane dont la reprise d’un corner a failli tromper le gardien égyptien qui se démenait pour sauver sa cage.

En seconde période, les protégés de Mouine Chaabani cherchaient désespérément des solutions offensives, en l’absence de Anis Badri, remplacé par Mohamed Amine Ben Hmida pour compenser la place de Elyes Chetti, et commettaient des fautes défensives leur coûtant deux buts de suite. Le premier par Mohamed Sherif suite à une passe de Afsha (56), suivi cinq minutes plus tard d’une réalisation de Hussein Al Shehat validée par la VAR après une suspicion de hors jeu (51).

les Ahlaouis, plus que rassurés

Avec un avantage de 3 buts à 0, les Ahlaouis, plus que rassurés, faisaient cavaliers seuls devant des espérantistes impuissants, malgré le remplacement de Mohamed Ali Ben Romdhane par Khalid Abdelbassit et de Hamdou El Houni par Amine Tougay dans le but d’arrêter l’hémorragie.

L’Espérance de Tunis concède ainsi une logique défaite face au géant africain, 9 fois vainqueur de l’épreuve, et qui doit confirmer sa suprématie en finale face aux Sud-Africains de Kaiser Chiefs, vainqueur du Wydad de Casablanca (aller 1-0, retour 0-0).

Formation des équipes

Espérance de Tunis: Moez Ben Cherifia, Hamdi Nagguez, Abdelkader Badrane, Khalil Chammam, Ellyes Chetti, Fousseny Coulibaly, Mohamed Ali Ben Romdhane (Khalid Abdelbassit 60), Abderraouf Benguit, Anice Badri (Mohamed Amine Ben Hamida 40), Hamdou El Houni (Amine Tougay 78), William Togui.

Al-Ahly d’Egypte: Mohamed Chennaoui, Ali Maaloul, Ayman Achraf, Badr Banoun, Akram Taoufik, Aliou Dieng, Amr Souliya, Hamdi Fathi, Majdi Afsha, Tahar Mohamed Tahar, Mohamed Cherif.

Avec TAP