« Tourisme en Tunisie : La voie de la reprise »

tourisme tunisien

Dès l’apparition de la pandémie de la Covid-19, le secteur a connu plusieurs coups durs dus au durcissement des restrictions sur les voyages décidés par les pays face aux nouvelles montées du virus. Ces mesures ont eu un impact particulier sur les hôtels.

Dans le cadre de la série des webinaires « 90 Min avec l’IACE »,  l’IACE a organisé Une rencontre en ligne pour débattre cette problématique. La pandémie de la Covid-19 a frappé de plein fouet le tourisme notamment les hôtels et ce sur tous les plans : leur niveau du maintien de l’activité ainsi que l’emploi qui a impacté directement la situation financière de ces établissements.

L’appui financier arrive en tête des urgences. Ce qui s’explique par la situation dégradée de la trésorerie de la plupart des hôtels enquêtés. Les besoins techniques (formation du personnel, mise en place d’un plan de communication au sein de l’établissement…) arrivent en en deuxième position.

Principales recommandations

En effet, les intervenants ont proposé une batterie de recommandations pour réussir la reprise, le développement et la pérennité du secteur du tourisme :

  • Vers un nouveau plan d’aménagement moderne et ambitieux des régions : et ce à travers, une amélioration de la situation écologique et environnementale, notamment dans les zones touristiques. Une préparation d’un nouveau plan d’aménagement moderne adapté à la spécificité de chaque région;
  • Pour que les métiers du secteur restent attractifs, il faut mettre en place une stratégie. L’objectif consiste à assurer l’attractivité de l’emploi dans le secteur du tourisme. Cette stratégie doit être soit basée en partie sur l’amélioration de la culture de travail/culture professionnelle et des services chez les employés dans le secteur;
  • La diversification du produit touristique pour résoudre le problème saisonnier du tourisme à travers ;
  1. L’adaptation aux nouvelles tendances, en effet, suite à cette pandémie, le goût et le comportement du client changeront pour beaucoup (des Services plus écologique,)
  2. La création d’une nouvelle catégorie mixte des activités pour les hôtels (d’autres activités complémentaires hors de la saison estivale) ;
  3. L’amélioration de la qualité des services non seulement au niveau des hôtels mais également au niveau de toutes les industries liées au tourisme ;
  4. La promotion du tourisme intérieur (attirer le touriste tunisien et lui redonner confiance);
  5. La libéralisation du potentiel du privé et limiter le rôle de l’Etat comme facilitateur et accompagnateur des champions locaux du secteur.
  • Améliorer la capacité financière des établissements par :
  1. La création d’un fonds spécial pour le tourisme en partenariat avec les banques et la CDC;
  2. Le classement du secteur du tourisme comme l’un des secteurs prioritaires.

Les intervenants estiment que les autorités doivent donner un signal fort pour montrer leur engagement envers le secteur. Et ce par la création d’une commission parlementaire dédiée au tourisme et à la culture ainsi qu’un Conseil du tourisme engageant toutes les parties prenantes.