Coronavirus : Que sait-on du variant Delta ?

Delta

L’apparition du variant indien « Delta » a provoqué un vent de panique auprès du peuple tunisien. Nombreux sont ceux qui se sont rappelés les tristes images en Inde dans l’une de batailles les plus importantes de son histoire.

En Tunisie, le ministère de la Santé a enregistré, le 23 juin 2021, six cas du variant Delta du coronavirus. Les autorités tunisiennes ont détecté la présence du variant indien grâce au séquençage. Mais que sait-on de ce variant préoccupant ?

Selon les scientifiques britanniques, les symptômes du variant Delta peuvent être confondus avec ceux de maladies moins graves comme le rhume ou la grippe.

Ainsi, il provoque des maux de tête, une gorge sèche, un écoulement nasal et des douleurs musculaires. Certaines contaminations ont vu apparaître une diarrhée, en plus d’une perte d’appétit. C’est pour cela que les patients ne soupçonnent pas une contamination au Coronavirus.

En ce qui concerne la propagation du Delta, plusieurs études montrent que ce variant pourrait être jusqu’à 50 % plus transmissible que le variant britannique. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a confirmé cette hypothèse. En effet, le ECDC a considéré que ce variant devrait représenter 90 % des nouveaux cas du Coronavirus dans l’Union Européenne d’ici fin août.

De son côté, l’OMS a affirmé l’efficacité des vaccins contre le variant Delta. Le cumule de deux doses du vaccin Pfizer offre une protection de 88% contre les formes symptomatiques, selon le conseil scientifique britannique. Ce taux atteint les 60% pour le vaccin AstraZeneca.

« Les deux vaccins assurent une protection respective de 96% et 92% contre le risque d’hospitalisation, » affirme la même source.

Pour les personnes ayant reçu une seule dose du vaccin, le conseil scientifique a estimé que la protection contre les formes symptomatiques du variant Delta atteint les 33%.

Par ailleurs, une autre donnée inquiète : le mutant du variant Delta, le Delta+. Il est le résultat de la mutation dans la protéine S du variant Delta. La mutation en question se situe sur le résidu 417 de la protéine S.